Agenda

[Atelier] Entreprendre Autrement

Date / Heure

Le 13 décembre 2018
à 09:00

Ajouter au calendrier 13/12/2018 09:00 Europe/Paris [Atelier] Entreprendre Autrement Pépinière Cap Alpha 9, avenue de l'Europe 34830 Clapiers Leader Occitanie leader@leader-occitanie.fr DD/MM/YYYY asguMaqKBzCebSHiImKL23892

Lieu

Pépinière Cap Alpha 9, avenue de l'Europe 34830 Clapiers

Le monde change, celui des économies et des entreprises aussi. À ces nouvelles réalités, aux défis qu’elles lancent, les organisations doivent réagir par leurs stratégies, et les dirigeants par un nouvel état d’esprit : le management d’avenir.

On le prédit depuis 20 ans : le management doit évoluer vers plus d’implication affective et émotionnelle, à savoir : Le management relationnel, le management participatif, le leadership coopératif, le management de proximité…

Pour parvenir à mettre en place ce « management d’avenir » dans son entreprise, par une participation de chacun, le manager doit suivre cinq règles de base :

Mobiliser le personnel. La mobilisation du personnel se fonde sur leur implication dans le processus de prise de décision. A ce niveau, le manager incite ses collaborateurs à prendre des « décisions-objectifs » qui leur permettront d’atteindre les objectifs réels fixés par l’entreprise.

Adopter de bonnes conditions de travail. Cela revient, en premier lieu, à créer des conditions de travail favorables en privilégiant le contact direct, l’écoute et le partage.

Déléguer du pouvoir. Cette délégation du pouvoir doit respecter le principe de subsidiarité dans le sens où chaque membre de l’équipe est habilité à prendre une décision à son niveau, sans l’intervention du niveau supérieur.

Décentraliser le règlement des conflits. Ce principe implique que lorsqu’un problème surgit, il doit être résolu à l’échelon où il est né. Les collaborateurs doivent, d’abord, essayer de régler le problème à leur propre échelle avant de consulter le dirigeant, si aucune solution efficace n’a pu être proposée.

Mettre en place des dispositifs de régulation. Pour que le système du management participatif puisse fonctionner, il faut que l’équipe mette en place des dispositifs de régulation individuels et collectifs. Si l’on accorde, à soi-même et aux autres, le droit à l’erreur, on ne doit pas pour autant négliger l’autocontrôle, ce qui permet à tous les collaborateurs de prendre part aux fonctions principales du management participatif. Porter son entreprise vers un avenir serein passe donc forcément par une prise en compte de l’humain comme vecteur essentiel de réussite et de progrès

Cette matinée vous permettra de découvrir et d’échanger concrètement sur des pratiques managériales différentes et fédératrices.

Recevoir nos actualités