17 avril, 2020

Cazes Goddyn COVID-19 : point d’actualité – 16 avril

Suite à l'intervention du Président de la Rébublique, notre partenaire Cazes Goddyn vous transmet une analyse synthétique de la situation économique en France.


1/ Quand la crise sanitaire est-elle susceptible de prendre fin ?

Aucun médicament disponible sur le marché en France et dans le monde ne semble de nature à traiter efficacement le virus, et les essais en cours laissent également peu d’espoir. L’immunité collective, facteur de disparition du virus, obtenue lorsque 2/3 de la population a fabriqué les anti-corps adéquats est loin d’être acquise. L’on estime aujourd’hui qu’elle se situe autour de 10%. C’est donc l’arrivée du vaccin qui stoppera réellement les effets du Covid-19 sur la population. Celle-ci est attendue pour le début de l’été 2021, soit dans 12 à 14 mois.

2/ Quelles traductions économiques de l’évolution sanitaire ?

L’horizon d’impact retenu sera donc de 12 à 14 mois. Les mesures de sortie du confinement collectif vers un confinement individuel vont placer tant l’offre que la demande certes dans des conditions meilleures qu’aujourd’hui mais cependant restrictives voire très restrictives (CHR, agences de voyages, événementiels etc, …).
Bien évidemment, les choses doivent ainsi être analysées par secteur mais rares sont ceux qui échapperont à un impact significatif.

3/ Quelle ligne de conseil pouvons-nous vous fournir en matière de financement ?

L’analyse que nous venons de faire incite à la prudence dans l’élaboration des prévisions d’affaires. Nous proposons une utilisation majorante des leviers de financement actuels présentés à des conditions exceptionnelles. Il n’est pas illogique de penser que les appels aux banques seront moins aisés dans les toutes prochaines années du fait de la probable remontée des taux et d’une frilosité accrue des établissements bancaires…

/ Nouvelles mesures annoncées par le maire de Montpellier, Philippe Saurel :

 

La ville et la métropole de Montpellier se sont mobilisées et ont annoncé des exonérations et reports de charges, un soutien au monde associatif et la création d’une cellule d’accompagnement des entreprises.

Après une première série de mesures destinée à aider et accompagner les acteurs économiques, une seconde série, sous forme d’aides financières, est mise en place pour soutenir les entreprises. Au travers de ces nouvelles mesures, la Ville et la Métropole se mobilisent ainsi à hauteur de 50 millions d’euros, dont 20 millions d’euros par trimestre pour soutenir les entreprises et 30 millions d’euros pour l’année pour soutenir les associations.

Les sept aides financières en détail :

 

1) Des exonérations pour l’économie de proximité, pour un trimestre éventuellement reconductible et remboursement des versements effectués

2) Exonérations des loyers pour les entreprises hébergées dans le patrimoine communautaire (SERM, SA3M, ACM, MIN, Ville, Montpellier Méditerranée Métropole)

3) Report du paiement de la taxe de séjour pour les hôteliers

4) Création d’un fonds de soutien mensuel pour la prise en charge des loyers professionnels jusqu’à 500 euros pour le mois d’avril

5) Renforcement important des actions et du soutien pour les associations et les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) qui travaillent au quotidien pour l’aide à la création, à l’insertion professionnelle des jeunes et des personnes éloignées de l’emploi

6) Soutien aux associations

7) Mesures concernant la commande publique qui permettront de garder une souplesse et anticiper la reprise en fonction des besoins du territoire

La Ville et la Métropole travaillent d’ores et déjà à l’élaboration d’une prochaine phase de mesures.

Plus d’infos en cliquant ici

Pour vous tenir informé, n’hésitez pas à consulter régulièrement la rubrique actualités sur le site de notre partenaire Cazes Goddyn