27 septembre, 2019

Le groupe Capelle redonne vie à des semi-remorque à Alès

Leader Européen des transports exceptionnels, Capelle vient d'acquérir les anciens entrepôts de Richard Ducros pour rénover de vieux camions.


Une seconde vie pour des semi-remorques

Le groupe vient d’acquérir les anciens entrepôts industriels de Ducros, pour y installer en 2020 un pôle industriel et d’innovation. Capelle souhaite donner une seconde vie à de vieux semi-remorques. Ils seront remis à neuf avec un changement de freins, de systèmes hydraulique, de suspensions…

Le PDG du groupe, Jean-Danielle Capelle précise que l’objectif est de passer « d’une quinzaine de semi-remorques traités à l’année à une trentaine ». Pour ce faire,  une chaudronnerie de trois salariés a été acquise pour internaliser ce savoir faire et également vendre des services à d’autres entreprises.

Défendre une formation certifiante

Le métier de conducteur de convoi exceptionnel requiert de nombreuses compétences ainsi qu’une une formation solide et complète : nécessité de maîtriser les notions de sécurité au volant, le respect des contraintes réglementaires…

La formation de l’école du groupe, nommée Euroteam Capelle ne délivre à ce jour pas de diplôme, car elle n’est pas certifiée, ce que regrette le dirigeant. De ce fait, les élèves, ne peuvent bénéficier d’aucun financement et sont formés sur le tas.

Capelle poursuit toujours sa croissance : elle affiche un parc de 2.350 remorques, et emploie 1.900 collaborateurs pour un chiffre d’affaires consolidé de 265 millions d’euros et 22 % de l’activité qui est réalisée à l’international grâce à six filiales.

Source : La Tribune