5 janvier, 2022

Bruno Le Maire prévoit des aménagements pour le remboursement des prêts garantis par l’Etat

Certaines entreprises sont de nouveau en proie à des difficultés en raison des récentes restrictions sanitaires adoptées par le gouvernement.

«Les prêts garantis par l’Etat (PGE) qui ont sauvé des dizaines de milliers d’entreprises ne doivent pas les couler au moment de leur remboursement». Voilà ce qu’a estimé mardi 4 janvier le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, sur les ondes de RTL. Du fait des nouvelles restrictions instaurées pour tenter de contenir la flambée épidémique liée au variant Omicron, des entreprises françaises sont de nouveau confrontées à des difficultés.

Celles-ci pourront demander, par le biais de la Médiation du crédit, «un étalement jusqu’à 10 ans du remboursement» du prêt garanti par l’Etat qu’elles ont contracté. Jusqu’à présent, un tel échelonnement était limité à six ans maximum. Les entreprises pourront également réclamer un décalage du début de leur remboursement «du printemps à la fin de l’année 2022», a précisé Bruno Le Maire, qui ne souhaite pas réactiver le «quoi qu’il en coûte». «Tout cela a été validé par la Commission européenne, par le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau et par la fédération bancaire française, avec laquelle je signerai un accord en début de semaine prochaine», a-t-il ajouté.

Lien de l’article : “L’usine Nouvelle”